JO 2024: Quand la fête populaire prend la tournure d'une contrainte!!!

le 16 octobre 2023

Beaucoup de débats, de rumeurs autour de l’organisation et l’impact des jeux olympique 2024 sur la prise les congés annuels d’été 2024.

Sud Santé a voulu en savoir plus afin d’éclairer chacun d’entre vous et surtout arrêter les affichages de l’encadrement complétement erronés et sans perspective.

La période concernée va du 23 juillet au 11 août 2024 et tous les sites de l’AP-HP ne seront pas impactés par les mesures de restrictions des congés annuels.

Sur 15 sites (nous n’avons pas la liste à ce jour) une quarantaine de services seront impactés afin que 300 lits « supplémentaires » restent ouverts par rapport à un été « classique ».

Pour Sud Santé, l’impact sur les CA est problématique et en tous les cas ne peut s’envisager sans contrepartie.

Une contrainte forte,

qui arrive dans une situation déjà tendu

Pour les 300 agents potentiellement concernés, la direction garantit 15 jours consécutifs de CA durant l’été. La troisième semaine de congé sera placée sur un Compte Épargne-Temps (CET) lui-même déplafonné pour l'occasion, avec la possibilité d'y accumuler jusqu'à 10 jours supplémentaires.

La direction privilégie le volontariat et propose, en ce sens, pour chaque volontaire, une prime exceptionnelle :

  • Catégorie A : 1200€ brut pour 5 jours de service.
  • Catégorie B : 1000€ brut pour 5 jours de service.
  • Catégorie C : 800€ brut pour 5 jours de service.

 

Les hospitalier-es, pourtant essentiels dans le schéma de couverture des jeux, restent les dernier-es informé-es… il est à noter que selon les circonstances, COVID hier JO aujourd’hui, les 5 semaines de CA ne sont pas garanties à l’hôpital. Les tutelles considérant même que nos repos sont monnayables.

Après les primes aux urgences, aux grands âges, aux agents de régulation, aux réanimations, la prime aux JO !!!

Quant à nous hospitalier-es, nous savons surtout qu’avec nos salaires de base,

Pas de places dans les stades.